Ecole d’été RRI 2012 / RNI Summer School 2012

Ecole d’Eté 2012: « Les nouvelles dimensions des systèmes sectoriels d’innovation »,

Date : du 29 août au 1er septembre 2012, Montpellier
Lieu : IRC-Montpellier – SupagroSite de La Valette – 1101, avenue Agropolis
BP 5098 – 34093 MONTPELLIER Cedex 05 – France

Télécharger l’appel à communication: appel à communications

Cliquer ici pour télécharger le programme de l’école d’été 2012 (version 25/08/2012 )

Click here to download the 2012 Summer School program (version 25/08/2012)

Cette Ecole d’Eté répond à l’ambition du « Réseau de Recherche sur l’Innovation » de faire le point sur les travaux qui étudient les dimensions sectorielles de l’innovation et mobilisent ou questionnent le concept de Système Sectoriel d’Innovation (SSI). L’initiative s’inscrit dans le prolongement du symposium international organisé en 2010 à Montpellier sur l’innovation dans l’agriculture et l’agroalimentaire (www.isda.net), appelant à une confrontation avec les travaux réalisés dans les autres secteurs. L’objectif est d’interroger les spécificités et convergences sectorielles de l’innovation et de discuter la pertinence du concept de SSI pour analyser ces évolutions.  Un SSI désigne l’ensemble des institutions, organisations et réseaux qui favorisent la production de connaissances nouvelles et l’innovation dans un secteur. Le terme est utilisé depuis une quinzaine d’années pour caractériser les processus d’innovation technologique à l’échelle d’un secteur, analyser leurs déterminants institutionnels et cognitifs, en évaluer leurs effets économiques et en préciser les spécificités éventuelles (Malerba, 2004). Les travaux se sont étendus à différents secteurs, notamment agriculture et agroalimentaire, santé, transport, services ou NTIC, et mobilisent plusieurs approches et cadres théoriques. Au-delà d’une meilleure connaissance des conditions concrètes de l’innovation dans un secteur, ils questionnent l’évolution même des frontières sectorielles et leur articulation avec d’autres espaces d’interaction pour l’innovation, depuis le milieu local ou régional, jusqu’au cadre national ou aux dynamiques plus globales des firmes, réseaux de recherche ou institutions de développement… A titre d’exemple, l’agriculture et l’agro-alimentaire constituent un secteur où se sont constitués aux échelles nationales des dispositifs de recherche et d’appui à l’innovation, prenant en compte les spécificités sectorielles de l’innovation (atomisation des entreprises, influence de facteurs naturels, externalités multiples, rôle de l’Etat…). Les approches en terme de SSI y ont été particulièrement développées (FAO, 2000), mais depuis une dizaine d’années, celles-ci sont remises en cause par la révision des politiques publiques, l’affirmation de nouveaux acteurs comme les firmes multinationales et les ONG, ou la coexistence de plusieurs modèles de production (agroindustriels vs alternatifs)…

Quelques soient les secteurs, la notion de SSI et son usage scientifique ou politique restent à préciser, à explorer au travers d’études empiriques, d’approfondissement théorique et surtout d’approches comparées : en quoi les spécificités sectorielles (structurelles, technologiques, institutionnelles…) justifient-elles l’existence de SSI ou leur usage méthodologique et, inversement, comment des dispositifs sectoriels d’appui à la recherche et à l’innovation peuvent-ils jouer sur les trajectoires sectorielles et les stratégies des firmes ? Dans quelles mesures les institutions sectorielles de l’innovation prennent en compte, ou sont influencés par, l’existence de différents modèles productifs, les dynamiques et politiques territoriales, les acteurs transnationaux ? Quelle est aujourd’hui l’évolution des SSI dans la globalisation : effacement ? Régionalisation ? Réaffirmation ? Intégration ?
Dans le prolongement de ces interrogations, les communications pourront s’inscrire dans les champs thématiques suivant, concernant aussi bien le secteur agricole/agro-alimentaire que les autres secteurs :

  • Thème 1 – Les systèmes Sectoriels d’Innovation : évolution du concept, enrichissement analytique et méthodologique, positionnement disciplinaire…Quels usages et contributions théoriques participent à faire évoluer la notion de SSI ? Comment s’organisent approches disciplinaires et interdisciplinaires ? Quels regards critiques sur la notion est son usage ? Quelles propositions méthodologiques innovantes ?
  • Thème 2 – Spécificité, convergence ou divergence des processus et systèmes d’innovation selon les secteurs. Enseignement d’analyses comparatives. Quels apports de confrontations de travaux empiriques entre différents secteurs ? Rôle des SSI dans les différentes dynamiques sectorielles ? Comment analyser les processus de convergence ou divergence ?
  • Thème 3 – Dynamiques territoriales et Systèmes Sectoriels d’Innovation. Comment s’articulent les SSI aux dynamiques territoriales, en particulier locales et régionales ? Quelles confrontations des travaux sur les clusters ou SPL avec les approches sectorielles de l’innovation ? Rôle des SSI dans les concurrences entre territoires ? Influence des dynamiques territoriales (économiques, politiques, médiatiques…) sur l’évolution des SSI ?
  • Thème 4 – Globalisation et nouvelle géopolitique des Systèmes Sectoriels d’Innovation. Quelles évolutions et comparaison des SSI entre différents pays, entre Pays de l’OCDE, émergents ou moins avancés ? Quel rôle jouent les macroacteurs internationaux (institutions internationales de recherche, firmes multinationales, ONG, forums…) ?
  • Thème 5 – Système Sectoriels d’Innovation : outil d’analyse et d’action politique Quelles évolutions des politiques publiques pour les SSIs ? Evaluation des partenariats public / privés et financement de l’innovation à l’échelle d’un secteur ? Evaluation d’impact de la recherche et réflexive sur le rôle des chercheurs ? SSI et renforcement du capital humain et social ?
  • Thème 6 – Les Systèmes Sectoriels d’Innovation et les firmes Comment les stratégies d’innovation de firmes sont-elles influencées par les SSIs ? Les différentes catégories d’entreprises contribuent-elles à l’apparition et à l’évolution des SSIs ? De quelle manière ?

L’école d’été combinera :

  1. des présentations invitées, exposant différentes interrogations disciplinaires sur la notion de SSI
  2. des communications sélectionnés au regard de leur contribution à la thématique. Une place sera réservée aux doctorants, qui bénéficieront des contributions des chercheurs présents.
  3. des échanges en ateliers susceptibles d’alimenter une démarche comparative
  4. des échanges avec des acteurs politiques ou économiques construisant ou questionnant les SSIs.

Les communications sont ouvertes à l’ensemble des disciplines étudiant les processus d’innovation. Les travaux à caractère comparatif ou présentant un regard interdisciplinaire seront particulièrement appréciés. L’université est ouverte aux chercheurs et enseignants-chercheurs et accordera une place importante aux doctorants.

L’école d’Eté bénéficiera des soutiens de la revue Cahiers d’Economie de l’Innovation pour la publication d’un numéro spécial ainsi que du Labex « Entreprendre » et de la Chaire UNESCO « Alimentation du Monde » de Montpellier.
Envoi des propositions avant le 31 mai 2012
Proposition de 2 pages maximum à envoyer à l’adresse : rri-com@univ-littoral.fr
Réponse du comité scientifique avant le 15 juin 2012
Inscription sur le site de la manifestation : avant le 15 juillet 2012 :  http://ecole-rri2012.cirad.fr

Le papier final
Format : entre 4000 et 8000 mots (10 – 25 pages recto, interlignes : 1.5, y compris marges, tableaux, graphiques, chiffres ( ?°), notes et bibliographie.
Résumé, mots clé, codes : les articles devront être accompagnés d’un résumé en anglais et en français, avec 300 mots maximum (pour les deux résumés), de cinq à sept mots clé et des codes référencés par le Journal of Economic Literature – JEL codes

Notes et références bibliographiques : l’auteur est invité à limiter au minimum les références à des notes textuelles. Celles-ci devront être numérotées successivement dans le corps de texte et référer à des notes de pas de page sur la page en question. Les références bibliographiques dans le corps du texte devront inclure, entre parenthèses, une indication du nom de l’auteur et la date de publication des travaux ou de l’article cité, et si possible le numéro de la page ‘par exemple : Schumpeter, 1949, p. 438).
Références bibliographiques à la fin de l’article : les références aux auteurs devront être citées par ordre alphabétique, citant le nom (en capitales, initiale(s) du prénom, date de publication, titre des travaux (en italiques pour les titres d’ouvrages, entre guillemets pour un article, en indiquant le titre de la revue en italiques, avec le numéro du volume et les numéros des pages concernées). Si plusieurs ouvrages sont publiés par le même auteur dans la même année, des lettres minuscules devront être ajoutées afin d’identifier chaque occurrence mentionnée : 1981a, 1981b, etc. Par exemple: PENROSE, E. (1959), The Theory of the Growth of the Firm, Oxford, Basil Blackwell. MACHLUP, F. (1967), “Theories of the firm: marginalist, managerial, behavioural”, American Economic Review, no 57, pp. 1-33
Tableaux: chacun des tableaux devra être précédé consécutivement d’un titre et d’un nombre
Graphiques et images, schémas: ils sont sujets aux mêmes règles. Elles devront suivre un système de numérotation séparé de celui utilisé pour les tableaux.

Compétition pour les « Prix de l’Innovation 2012 du RRI »

Prix RRI-jeune chercheur: Un prix jeune chercheur de 1000 euros sera attribué au meilleur papier de cette catégorie. Les conditions: avoir moins de 32 ans, être doctorant ou jeune docteur. La version définitive de l’article original (non publiée par ailleurs) doit être envoyée au comité d’organisation avant le 20 août 2012 (rri-com@univ-littoral.fr).

Prix RRI-solidarité: Un prix chercheur de 1000 euros sera attribué au meilleur papier de cette catégorie. Les conditions : être un chercheur travaillant dans une institution d’un pays en développement. La version définitive de l’article original (non publiée par ailleurs) doit être envoyée au comité d’organisation avant le 20 août 2012 (rri-com@univ-littoral.fr).

Proposition de communication : deux pages maximum
La première page doit indiquer le titre de la proposition, le nom de l’auteur, son affiliation,  son adresse postale et son adresse email.

Les propositions de communication doivent comprendre un résumé expliquant la problématique abordée, la méthode utilisée et une bibliographie indicative.

Merci d’indiquer le titre de l’axe dans lequel votre communication s’inscrit.
Les propositions de communication sont à envoyer avant le 31 may 2012  au secrétariat du colloque : rri-com@univ-littoral.fr

separation-grand.jpg

Summer school 2012: “The new dimensions of sectoral systems of innovation“,

Date: from August, 29th to September, 1st 2012 in Montpellier

Download the call for papers : Call for papers

This Summer School meets the Research Network on Innovation (RNI)’s ambition to update on the works considering the sectoral dimensions of innovation, or using and questioning the concept of Sectoral System of Innovation (SSI). This initiative also proceeds from the perspectives open by the international symposium held in 2010 in Montpellier on innovation in agriculture and agri-food (www.isda.net), calling for comparative analyses with research on innovation in other sectors. The aim is to question specificities and convergences of innovations in different sectors, and to discuss the relevancy of the concept of Sectoral Systems of Innovation (SSI).
The term SSI aims at capturing the set of institutions, organisations and networks that can promote innovations and new knowledge in a productive sector. For the last fifteen years the term SSI has been used to characterize the processes of innovation technology across a sector, to analyse their institutional and cognitive determinants, to assess their economic effects or designate their possible specificities (Malerba, 2004). The works have been applied to different sectors, notably agriculture and agri-food, health, transportation, services or ICT (Information and Communication Technologies), and use a number of approaches and theoretical frameworks. Beyond a better understanding of the practical conditions of innovation in a sector, they generally question the very evolution of sectoral boundaries and their connection with other areas of interaction for innovation from the local and regional scale to the national level, or to the broader dynamics of firms, research networks, or development institutions.

Agriculture, by way of example, is one sector where specific devices of innovation research and support have been made at national scale, and where the very mechanisms of innovation face sectoral specificities (fragmentation of enterprises, influence of natural factors, multiple externalities, role of the State, place of food in societies, etc.). Innovation system approaches have been developed in this sector, but for the last two decades they have met with great changes related to public policy revisions, to the assertion of new actors such as multinational firms or NGOs, to new issues inscribed in the goals of Sustainable Development, but also to coexistence of multiple production and innovation models in food (agri-industrial vs. alternative models).

Whatever the sector, the SSI concept and its scientific or political use remain to be specified and explored through empirical studies, theoretical broadening, and above all comparative approaches: How do sectoral specificities (structural, technological, institutional) justify the existence of SSIs or their methodological use and, conversely, how can sectoral support devices for research and innovation play on sectoral trajectories and specificities and on the strategies of firms making up the sector? To what extent do research and innovation institutions and networks take into account, or are influenced by, different production models, regional processes and clusters, innovation policy, transnational actors ? What is the evolution of SSIs in globalisation: removal? regionalisation? reaffirmation? Integration ?

All of these questions can be broken down into six thematic fields covering the agricultural/agro-food sector as well as many others:

  • Theme 1 – Sectoral Systems of Innovation: evolution of the concept, analytic and methodological improvement, disciplinary positioning What applications and theoretical contributions are involved in evolving the SSI concept? How are disciplinary and interdisciplinary approaches organised? What critical looks on the concept are used? What innovative methodological proposals?
  • Theme 2 – Specificity, convergence or divergence of Sectoral Systems of Innovation. Instruction of comparative analyses What are the contributions of confrontations of empirical works between different sectors? What is the role of SSIs in different sectoral dynamics? How do we analyse the processes of convergence or divergence?
  • Theme 3 – Territorial dynamics and Sectoral Systems of Innovation How are SSIs connected to territorial, especially local and regional, dynamics? What are the confrontations of works on clusters or on a local production system with sectoral innovation approaches? What is the role of SSIs in the competition between territories? What is the influence of territorial (economic, political, media, etc.) dynamics on the evolution of SSIs?
  • Theme 4 – Globalisation and new geopolitics in Sectoral Systems of Innovation What are the evolutions and comparisons of SSIs between different countries, between OECD countries and emerging or less advanced countries? What role is played by international macroactors (international research institutions, multinational firms, NGOs, forums…)?
  • Theme 5 – Sectoral Systems of Innovation: tool of analysis and public action What evolutions are there for SSIs in public policies? Evaluation of public/private innovation partnerships and financing of sector-scale innovation? Reflexive analysis of the role of researchers? SSIs and the strengthening of human and social capital?
  • Theme 6 – Sectoral Systems of Innovation and firms How are firms’ innovation strategies influenced by SSIs? Do different categories of enterprises contribute to the appearance and the evolution of SSIs? In what way?

The summer school will combine: Invited presentations representing different approaches or disciplinary questionings on the SSI concept
Presentations of research selected with regards to their contribution to the theme.  discussions in workshops likely to fuel a comparative approach

A time of dialogue with political or economic actors building or questioning SSIs.
The papers are open to all disciplines studying innovation processes. Works of a comparative character or with an interdisciplinary look will be particularly appreciated. The university is open to researchers and teachers-researchers and will give prominence to doctoral students.

Full Paper
Length : from 4000 to 8000 words (10 – 25 pages typed on one side only with 1.5 point interlining and margins, including tables, graphs, figures, notes and bibliography)
Summaries, key-words, codes
Articles should be accompanied by a summary in English and in French, with 300 words at maximum (for the two abstracts); by five to seven key-words and the corresponding Journal of Economic Literature – JEL codes
Notes and bibliographical references
The author is invited to keep references to textual notes to a minimum. These should be numbered successively in the body of the text and refer to footnotes on the page in question. Bibliographical references in the body of the text should include, in brackets, an indication of the author’s name(s) and the date of publication of the work or the article cited, and where possible the page number (e.g. Schumpeter, 1949, p. 438).

Bibliographical references at the end of the article
Authors referred to should be listed in alphabetical order, quoting the name (in capitals), first name initial(s), date of publication, title of the work (in italics for book titles; in inverted commas for an article, indicating the title of the journal in italics, with the volume no. and page numbers concerned). When several works by the same author are published in the same year, lower-case letters should be added to identify each case mentioned: 1981a, 1981b, etc. For example:
PENROSE, E. (1959), The Theory of the Growth of the Firm, Oxford, Basil Blackwell. MACHLUP, F. (1967), “Theories of the firm: marginalist, managerial, behavioural”, American Economic Review, no 57, pp. 1-33
Tables : should each be preceded by a title and numbered consecutively.
Graphs and Figures: are subject to the same rules as tables. They should follow a separate numbering system from that used for tables.
The “2012 RRI Innovation Awards” competition
The RRI-Junior Researcher Award: A young researcher prize of 1000 euros will be granted to the best paper in this category. Conditions: nominees must be under 32 years of age and be PhD students or junior researchers. The final version of the original paper (not published elsewhere) must be sent to the Organizing Committee before August, 20th, 2012 (rri-com@univ-littoral.fr).
The RRI-Solidarity Award: A researcher prize of 1000 euros will be granted to the best paper in this category. Conditions: to be a scientist working in an institution in a developing country. The final version of the original article (not published elsewhere) must be sent to the Organizing Committee before August, 20th, 2012 (rri-com@univ-littoral.fr).

Submitting proposals: May, 31st, 2012
Send proposals of 2 pages maximum to: rri-com@univ-littoral.fr
Scientific committee’s response: June, 15th 2012
Registration: July, 15th, 2012 on http://ecole-rri2012.cirad.fr/en/

separation-grand.jpg

COMITE SCIENTIFIQUE / SCIENTIFIC COMMITTEE

Sophie Boutillier, GREI/Lab.RII-ULCO/ CLERSE, Université Lille Nord de France
Antje Burmeister, IFSTTAR, Université Paris-Est
Denis Carre, Economix, Universite Paris Ouest, France
Marc-Hubert Depret, Beta, Universite de Nancy 2, France
Faridah Djellal, Clerse Universite de Lille 1, France
Alain Fayolle, EM Lyon, France
Colette Fourcade, Université de Montpellier 1, France
Alan Freeman, Greater London Authority, GB
Jean Gadrey, CLERSE Université de Lille 1, France
Faïz Gallouj, CLERSE Université de Lille I, France
Abdelhafid Hammouche, CLERSE Université de Lille I, France
Alexandre Hyard, CLERSE- Lille 1, Université Lille Nord de France
Blandine Laperche, GREI/Lab.RII-ULCO/ CLERSE, Université Lille Nord de France
Christine Liefooghe, TVES – Lille 1 Université Lille Nord de France
Gilliane Lefebvre, Economix, Université Paris Ouest, France
Nadine Levratto, Economix, Université Paris Ouest, France
Bernadette Madeuf, Economix, Université Paris Ouest, France
Michel Marchesnay, Université Montpellier 1, France
Céline Merlin, CLERSE Université de Lille 1, France
Sophie Mignon, Université Montpellier II, MRM
Anne Mione, Université de Montpellier 1, France
Monino Jean Louis Université Montpellier
Pinto Francisco Candido, University Brazil
Etienne Montaigne, UMR Moisa, SupAgro, Montpellier, France
Christian Poncet, ART-DEV, Université de Montpellier 1, France
Sophie Reboud, ESC Dijon, France
Nadine Richez Battesti, Lest, Université de la Méditerranée, France
Peter Stokes, University of Kent, Grande Bretagne
Corinne Tanguy, CESAER Enesad Dijon France
Ludovic Temple, CIRAD, UMR Innovation et développement, Montpellier, France
Leila Temri, UMR MOISA, Montpellier SupAgro,
Jean Marc Touzard, INRA UMR Innovation et développement, Montpellier, France
Dimitri Uzunidis, GREI/Lab.RII-ULCO/ CLERSE, Université Lille Nord de France
Eric Vernier, Associé GREI, Université du Littoral, France
Vitor Bomtempo, Université Fédérale Rio de Janeiro, Brésil
Nick Von Tunzelmann, SPRU, University of Sussex, GB
Vivien Walsh, University of Manchester, GB

COMITE D’ORGANISATION / ORGANIZING COMMITTEE

Ludovic Temple, Cirad UMR Innovation
Jean Marc Touzard, Inra UMR Innovation
Leila Temri, Supagro UMR Moisa
Sophie Mignon, Université Montpellier II, MRM
Florence Rodhain, Université Montpellier II, MRM
Christian Poncet, Université Montpellier I, UMR ArtDev
Antje Burmeister, IFSTTAR, Université Paris Est
Parina Hassanaly, Sciences Po Aix,
Nejla Yacoub, GREI-Lab.RII/ULCO – Réseau de Recherche sur l’Innovation.
Instructions pour les auteurs / Guidelines for authors

separation-grand.jpg

Communication proposals:  two pages maximum
The first page must indicate the title of the proposal, the author’s name and affiliation and his/her postal and electronic addresses.

Communication proposals should include an abstract explaining the problematic, the method used and a bibliography.

Please indicate the title of the axis on which your porposal is targeted.
Send communication proposals before May, 31st,  2012 to the conference’s email address: rri-com@univ-littoral.fr